Skip to content

Quand je serai grande…

Je vendrai des boîtes en plastique à domicile et des drôles d’ustensiles pour cuisiner facile. (En attendant je me bats pour une ou deux réunions réussie et pouvoir payer à mon fils le cadeau qui le fait rêver depuis 2 mois)

Un jour quand je serai grande je saurai tourner la page. Ne pas douter de tout tout le temps et surtout de moi. (En attendant je me découvre encore trop fragile, si prompte à croire les autres quand ils me disent à quel point je ne suis pas à la hauteur)

Un jour quand je serai grande les petites mesquineries  ne me toucheront plus et alors je pourrai peut-être déployer mes ailes et être enfin en paix avec moi même. (En attendant je me sens toujours enfermer dans cette crysalide-carapace si solide que je n’en trouve plus la faille pour la briser)

Un jour, peut-être demain je rangerai la maison. (En attendant c’est le bordel et il est déjà l’heure d’aller chercher les enfants!)

 

 

 

Petit cadeau pour catholique homophobe

En faisant le ménage chez moi je suis tombée sur le livret de notre mariage.

Et je voudrais offrir ceci à tous les catholiques qui disent des horreurs homophobes pleins de haine envers leur prochaine :

Psaume 15

Yahvé, qui logera sous ta tente,

habitera sur ta sainte montagne?

 

Celui qui marchera en parfait,

celui qui pratique la justice

et dit la vérité de son coeur,

sans laisser courir sa langue;

 

qui ne lèse en rien son frère,

ne jette pas d’insulte à son prochain,

méprise du regard le réprouvé,

mais honore les craignants de Yahvé ;

 

qui jure à ses dépens sans se dédire, 

ne prête pas son argent à intérêt,

 n’accepte rien pour nuire à l’innocent. 

Qui fait ainsi jamais ne chancellera. 

Qu’ils réfléchissent un peu, retournent dans leurs églises, remplissent leur cœur d’amour  et nous foutent la paix avec leur peur.

Horreuuuuuuuuur!

Tout à l’heure je  me suis brûlée avec le fer à repasser. Je file donc à la salle de bain faire couler de l’eau tiède. Pendant un temps certain. J’ai le miroir devant moi. Je me regarde donc. Je me regarde… Je regarde mes cheveux. Je me dis que c’est vrai que je suis bien les cheveux détachés. Je regarde mes boucles. Et là je vois un cheveux qui détonne un peu. Il brille avec le reflet. Je l’attrape. Il a cette apparence douteuse d’une chose que je connais. Je regarde de près… J’appelle M. Pepina « Viens vite, c’est une urgence!!!!…..Regarde ça: c’est un cheveux blanc?! »

Je m’en remets pas. Je suis sous le choc.

Fée du logis un rôle de composition.

En cette période d’Oscars, Césars et autres figurines dorées à poser sur sa cheminée, je peux vous parler du GRAND rôle que je joue actuellement, sur scène ( dans ma cuisine, dans mon salon et dans ma salle de bain) en soirée, en matinée le dimanche et même le premier mai: FEMME AU FOYER

Et oui jusque là je vous le rappelle j’étais une femme entretenue. C’était très sympa mais j’aurais du épouser un homme très riche pour que vraiment je puisse profiter de cette activité à plein temps. Là hélas le seul résultat c’était : de la frustration de ne pas pouvoir dépenser l’argent nécessaire à satisfaire toutes mes passions, du désordre car il faut avouer que femme entretenue sans livrée c’est pas fun du tout.

Le mal s’étant immiscé dans ma maison par le biais des réunion tupperware, j’ai du me rendre à l’évidence, je devais me plonger à fond dans ce nouveau personnage, éprouver toutes ses contraintes, ses exigences, ses sentiments, ses rêves… Tu vois ce que je veux dire.

Première étape : Les réunions tupperware. C’est pas mal. Me sentir comblée par un appareil qui me permet de faire une  mayonnaise en 3 minutes sans efforts et sans électricité ou par une spatule qui ne laisse rien sur aucune surface, et tout ça garanti 10 ans! C’était vraiment un bon début. Mais ma maison n’était pas une maison tupperware. Déjà que j’ai pas de microondes😀

Deuxième étape : le ménage. Oui parce que faut l’avouer le ménage et moi c’est un peu comme Frigide Barjot et son cerveau, aucun lien n’existe entre nous deux. Et une femme au foyer qui se respecte à un foyer un minimum rangé. Et ne venez pas me dire  » oulalala chez moi c’est le bazar » ou je ne sais trop quelle fausse modestie ou pose qui vous interdit de reconnaître que non madame votre maison n’est pas en vrac!

Là tout le monde y va de son petit commentaire :  » le plus important c’est de ranger au fur et à mesure », non ? sans déconner! Vous savez je les connais les théories hein mais si c’était si simple je le ferais… Seulement non de savoir ce qu’il faut faire ne résout pas le problème de par quel bout le prendre. Alors une petite voix au Super U ( au lieu de la vie sociale de ma ville) m’a conseillé la méthode FLYLADY et là ma vie a changé!

Ma maison est loin d’être rangée hein! je préviens de suite les futurs visiteurs, mais quand même elle est beaucoup plus dégagée, on voit bien que tout n’est pas sous contrôle certes mais tout n’est pas totalement anarchique. C’est plutôt assez agréable. J’aime d’autant plus que je ne me tue pas à la tâche et ce n’est pas prévu!🙂

Je viendrai vous en parler plus en détail!  Je dois reprendre mon FLY😀

Pepina s’auto cite

Et parle d’elle à la 3e personne!

Comme j’ai peu de temps pour passer par ici et que la Saint Valentin arrive je viens me faire de la pub. SI vous ne savez pas quoi faire dépêchez vous d’aller lire ma ptite proposition ici : http://mycreationdesign.blogspot.fr/2013/02/un-saint-valentin-non-commerciale.html

Chenille qui se transforme en libellule?

On aura tout vu avec Pepina! 🙂

En cette année 2013 vous le savez, avec mon permis en main j’ai une nouvelle vie qui m’attend : celle de la fille qui ne peut plus déprimée dans son coin se plaignant d’être bloquée dans  sa petite ville de province sans aucun salut possible.

A cause de ce permis je me dois donc à moi même deux choses : aimer ma vie et aimer ma maison.

Dans le cadre de mon premier objectif je dois me trouver un travail et dans le cadre du second, je dois nous sortir du bordel ambiant.

Vous le savez je suis une bordélique incroyable. Je ne sais pas ranger, je ne sais pas instaurer des rituels. Je suis comme ça arrivée sur la méthode flylady de rangement.  Je vous laisse vous servir de votre moteur de recherche préféré pour plus d’infos. Je me suis carrément inscrite sur le forum francophone et j’ai ainsi commencé certaines choses.

Ce qui me plait c’est que le but c’est d’y aller lentement mais sûrement. Ainsi pour l’instant je commence juste par quelques petites tâches quotidiennes qui doivent devenir de véritables automatismes.

On verra! j’espère que ça va marcher!  Je viendrai sans doute ici parler un peu de ce nouveau départ.

 

Avoir son permis et pleurer! :D

Check check check!!!

 

Et oui!!Mesdames et mesdames j’ai mon permis!

Ce fut dur! rude, ardu, mais j’ai vaincu. J’ai vaincu avant tout mes angoisses et mon absolue absence de confiance en moi. Et c’est un véritable bonheur. J’ai l’impression de tenir le monde entier dans mes mains.
J’ai ainsi gagné le droit de :  me réveiller avant mes enfants, de ne plus passer ma matinée en pyjama, de gérer toutes les affaires courantes de la maison, de faire un peu le taxi pour mon mari, de faire les courses – cette horrible corvée- seule. Bref un vrai bonheur! ( petit panneau « sarcasm ») Mais sans déconner je suis heureuse.Je vais aussi pouvoir faire des supers trucs avec les enfants, aller voir mes copines à Brest, me balader et m’occuper de mon avenir professionnel.

 

Voilà! Ça c’est fait!! Mais quand même pour vous prouver à quel point je suis une personne malade qui n’est pas capable de reconnaître ses réussites, après avoir sécher mes larmes de bonheur j’ai eu une phrase qui est sortie toute seule de ma bouche  » ils le donnent vraiment ce permis »…