Skip to content

Le petit bricoleur et Masse Critique

27 novembre 2011

Sur le site de Babélio, ils proposent de temps en temps une Masse Critique,  le principe est simple, des livres, des lecteurs, et des éditeurs qui offrent à ces lecteurs des livres et les lecteurs eux s’engagent à en faire une critique sur le site de Babelio et éventuellement sur leur blog.

J’y ai participé et j’ai été sélectionnée. J’ai reçu un livre  » Le petit bricoleur. Amuse-toi bien mais sois prudent! ». Ce livre avait l’air sympa, du moins ce que j’en voyais de la couverture et du résumé. En gros des activités pour enfants et adultes, drôles et peu conventionnelles.

J’ai donc reçu le livre en question…

Je le regarde vite fait. C’est tout en noir et blanc et très chargé, mais  j’aperçois des trucs rigolos genre un cube à faire avec écrit « caca, prout, pet, pipi… » les  gamins, à un certain âge ils aiment bien dire ça, un petit dès pour justement dire ces mots et en même temps trouver peut être une astuce pour limiter leur utilisation, pourquoi pas?

Je commence par lire l’introduction, et c’est là que ça se gatte.

D’après les auteurs les papas, les grands-pères aiment dire pipi caca prout, jouer, se salir et les mamans sont des relous qui veulent que les enfants mangent des légumes et ne se salissent pas les fringues.  Mouai… En fait je ne sais pas si c’est de l’humour ou pas? Mais je ne trouve pas ça drôle. Je trouve cette dichotomie douteuse. Je suis une maman qui essaye que ses enfants mangent un peu équilibré, mais qui a aussi des bonbons, une maman qui pète, qui fait des grimaces et qui s’en fout que ses enfants jouent à la gadoue pourvu qu’ils soient heureux.  Mais je vous mets deux petits extraits :

« D’ailleurs, lorsqu’elles [les mamans et les grands-mères] te disent qu’il ne faut pas cracher ou uriner lorsque tu as le vent en face de toi, ça n’est pas pour t’aider,  mais c’est pour éviter de s’embêter avec du ménage et du lavage en plus. Tu comprends pourquoi? Les mères et les grands-mères ne voient pas que c’est drôle et prennent tout au sérieux. » ( apparemment chez ses drôles de tontons c’est toujours madame qui s’occupe des tâches ménagères)

 » Les Sauerkids, c’est un drôle de groupe, ils s’appellent entre eux des  « frères », comme s’ils appartenaient à un club secret. C’est vrai, mais sais-tu ce qui est le plus  drôle? Tout le monde peut y participer,  à condition de continuer à rire. Et pour cela, il te suffit de lire ce livre. Et quand tu l’auras terminé, tu devrais le donner à ta mère. Ou à ta grand-mère. »

La question du coup c’est est ce que si je n’aime pas ce livre ça confirme que les mamans on est des rabats-joie?

C’est pas grave j’assume. J’adore Dupontel, Takeshi Kitano, C’est arrivé près de chez vous, Desproges, je suis la première à faire des blagues qui impliquent des bébés et des congélateurs aux réunions de parents  d’élève de l’école.  En somme je ne  me sens pas dans la peau d’une femme moralisatrice, sans humour ou voulant à tout près protéger ses enfants.

Si j’ai bien compris ce livre s’adresse aux enfants de plus de 8 ans, dommage, si je l’avais su je ne l’aurais jamais sélectionné, mais malgré mes recherches sur internet je n’ai rien trouvé qui m’indique une tranche d’âge. La description de l’éditeur est à mon sens pas très bien faite, parce que ça donne pas les indications qu’on recherche pour ce genre de livre. Et ça c’est vraiment pas pratique!  (Tiens d’ailleurs, c’est pas malin de casser les mamans, parce au rayon enfant des librairies y en a quand même beaucoup de ces mammifères humain femelle qui ne servent qu’à torcher les enfants et passer derrière pour le ménage.)

Que dire des activités?

C’est de l’humour un peu potache, pas mal de pipi caca prout et des trucs plus surprenants comme un mangeur de champignons ( hallucinogènes? En tout cas il a clairement des hallucinations le personnage ) et un enfant dont le cerveau éclate et qui  n’a qu’ un seul neurone.

Il y a des idées de bricolage  en carton ou avec des trucs de récup et des petits jeux d’imagination pour dessiner assez sympathiques genre faire les tatouages d’un marin, inventer le personnage d’une famille un peu déglingos’, un espèce étrange d’oiseau  ou encore colorier un caca joliment moulé, bref ça c’est plutôt rigolo.

Mais à côté de ça, certaines activités je ne  les comprends pas très bien. Soudain surgissent des choses plutôt violentes comme page 104  » Comment faire pour ressembler à ton grand-père en quatre étape? »

Première étape, on a un lame de rasoir dessinée, un visage et écrit  » Rase tes cheveux ».

Etape 2 : « demande à un copain de te donner un coup dans les dents. »

Je passe sur la description pathétique du papy, mais bon c’est vrai parfois les vieux ça pue et c’est pas gentil. Mais quand même cette histoire de lame de rasoir et de coup de poing dans la figure, je trouve ça assez violent. Mais peut-être les enfants comprennent-ils mieux que nous que c’est pas pour de vrai? ( Moi enfant en tout cas je n’aurais pas compris le côté marrant de la chose, je devais déjà être chiante.)

P.72  « Oh non! petit cochon est tombé dans la trancheuse par accident. Peux-tu remettre les parties de son corps dans le bon ordre? » Ça, moi ça pourrait me faire rigoler, mais si c’est pour un enfant je trouve ça moins évident d’en rire. Il y a aussi le petit garçon qui de retour des USA a trop mangé de frites et bu de coca et tombe de l’avion et s’écrase par terre…

Peut-être que je suis vraiment coincée comme maman? Tant pis… je vais bien devoir assumer on dirait.

Est-ce qu’alors c’est un livre à mettre entre les mains d’enfants particulièrement doués en second, troisième, quatrième degré? Toujours accompagnés en tout cas d’un adulte pour discuter. Ce n’est pas un livre à laisser trainer à portée des enfants, en tout cas moi je ne le ferais pas. Franchement j’ai plutôt l’impression que ce livre s’adresse à des adultes, peut-être nostalgiques de leur cartes de crados?

Je ne comprends vraiment pas comment ce livre à été élaboré ni pour qui? A-t-on réfléchi à la réception de ce genre d’images chez un jeune public? L’impression que j’ai c’est qu’il n’est pas destiné au bon public. En tout cas les activités y sont inégales. Certaines activités je ne vois vraiment pas à quel enfant elles peuvent s’adresser, mais je vois pas non plus à quel adulte. En résumé je ne le trouve pas très intéressant. Un peu léger comme travail. Souvent superficiel. Je crois que faire des  cahiers d’activités ça nécessite une véritable réflexion sur l’objectif recherché, les personnes à qui sont destinées  ces activités.

Sinon d’un point de vue purement graphique je ne trouve ça pas génial. Aujourd’hui on peut trouver vraiment des cahiers d’activité magnifiques, là j’avoue que côté illustration ça fait un peu Charlie Hebdo. D’ailleurs y a des jeux on a regardé à deux et on n’a pas vraiment réussi à trouver les bonnes réponses parfois même à comprendre le but du jeu 😀 on doit être un peu neuneu quand même!

J’ai aimé? Pas vraiment. Je le conseillerais à des amis qui ont des enfants? Non. Est-ce un livre à classer en littérature jeunesse? Pas sûre.

Ce qui est sûr, c’est que je pourrais encore écrire beaucoup sur ce que je pense de ce livre, le discours que j’ai l’impression qu’il véhicule et franchement plus j’y pense et moins je l’aime. Et je me dis  que la page que je viens d’écrire est vraiment très soft.

Un peu rude comme première participation à Masse Critique, je m’attendais pas trop à ça …mais c’est le jeu ma pauv’lucette… C’est pas grave je ne m’avoue pas vaincue!  🙂

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :