Skip to content

Voir sa vie en photo et pleurer…

Comme on dit maintenant  » Check ». Quelle chose étrange. Je ne sais pas si ça vous arrive de le faire, moi si en tout cas, je tape de temps en temps mon nom et prénom sur google pour vérifier si j’ai verrouillé les choses comme il fallait. Et là, ce matin, surprise! Je tombe sur une photo de moi enfant, en premier! Alors je clique. C’est un album picasa de ma famille. Comme vous le savez, ma famille est éclatée un peu partout entre le continent européen et américain. Avec l’arrivée d’internet nous avons eu un outil magnifique pour communiquer, échanger, garder une trace de notre petite histoire familiale. Mais il semblerait que nous n’ayons pas tous la même vision de ce que c’est que le droit à l’image 😀 Au début je me dis que c’est un de mes oncles ou tantes qui a fait ça, et je commence à regarder les photos, en particulier une photo de moi ado, qui ne peut qu’appartenir à mes parents, et là, sur cet album je vois ma vie défiler. Mais vraiment hein! Des photos de mon salon, de ma cuisine, de ma chambre, de mon piano! des moments importants de ma vie, des images pleines de souvenirs, et tout ça remonte d’un coup comme ça sans crier gare, alors que je n’avais rien demandé. Est-ce que je peux en vouloir à mon père de supprimer cela? Non. Peut-être juste de verrouiller un peu mieux les paramètres de sécurité. Comment être en colère contre lui qui n’a vu qu’une seule fois ses petits enfants depuis qu’il est grand-père? Je suis partie de la maison j’étais une enfant et aujourd’hui je suis maman et de tout ça lui il n’en a vu que des bribes. Mais là n’est pas vraiment le problème. C’est juste cette idée que la moitié de ma vie tient aujourd’hui dans un petit album picasa. Pourquoi ça me touche autant? Un peu de peur de vieillir sans doute, toujours cette souffrance d’être aussi loin des gens que j’aime, ce sentiment d’éclatement en dehors et en dedans. Le plus étonnant c’est que je ne pensais pas que de voir ces photos de moi me ferait cet effet. J’ai vu en particulier des photos que je ne pense n’avoir jamais vu, de moi dans les bras de ma grand-mère paternelle, que j’ai bien peu connu, et j’ai un regard si triste. Mais comment un bébé d’à peine 3 mois peut avoir l’air si triste? Et en même temps la vue des moments heureux m’est aussi tellement douloureuse. Aujourd’hui je suis tellement enfermée dans un sentiment de profonde mélancolie que la vue de tant de moment heureux me fait l’effet d’une véritable bombe. Cet article est sans doute confus, comme les sentiments qui se bousculent en moi.

Publicités

Chenille deviendra grande?

Il y a un an ma grand-mère m’offrait mon permis de conduire. Un an après j’y suis encore!

J’ai eu mon code sans problème mais alors la conduite…. plus de 50 heures de leçons, un premier ratage, la conduite supervisée, des milliers de kilomètres et deuxième ratage! On reste motivé! C’est bien le plus dur! J’aimerais tellement dire  » Je l’ai!!!!! » Crier mon soulagement, pouvoir prendre les clés de la voiture faire monter les enfants dedans et leur  » allez hop on laisse papa bosser dans la maison, on va à la plage. » A côté de ça c’est encore et toujours « ça te dérange si on va à tel endroit? on peut prendre la voiture pour si?  » Prévoir le temps de retour de l’école avec des enfants fatigués qui s’arrêtent compter les  coccinelles, les araignées et cueillir les pissenlits…

Aujourd’hui j’ai 32 ans, j’ai pas de travail, j’ai même pas de métier, c’est dire si je me suis bien débrouillée! J’ai pas un seul ami auprès de moi parce que j’habite à 600km de la plupart.

Mais il parait que je dois garder le moral et aller de l’avant.

En attendant aujourd’hui c’est un jour un peu difficile comme tous les ans depuis trop longtemps… Peut-être que c’est à ça que je peux dire depuis quand je suis adulte? Depuis que le jour de mon anniversaire n’est plus un jour joyeux. Heureusement c’est un jour où des gens me témoignent leur affection, donc ça ça fait du bien, mais c’est globalement un jour où la chenille se sent plus proche du ver de terre qu’autre chose…

 

Pepina de Sinope

Dans mon entourage, mes amis parfois (souvent?) me disent que je suis cynique. En général quand ils me qualifient de cynique c’est rarement pour louer mes qualités. Ce que je crois c’est que ( attention je vais balancer un sacré poncif) mes défauts sont mes plus belles qualités.

En effet, si l’on en croit notre encyclopédie libre participative en ligne préférée  ( qui me permet de faire un rapide copier-coller plus simple que d’aller tourner les pages d’un vrai livre et de recopier) le cynisme c’est ça :

Le cynisme était une attitude face à la vie provenant d’une école philosophique de la Grèce antique,blablabla.Et encore blablabla. Radicalement matérialistes et anticonformistes, les Cyniques, et à leur tête Diogène, proposaient une autre pratique de la philosophie et de la vie en général, subversive et jubilatoire

(…) [O]n parle de nos jours de cynisme pour désigner un mode de pensée qui diffère tellement des normes établies (…) qu’il en deviendrait choquant. On peut attacher à ce cynisme une sorte d’humour noir (tantôt involontaire [pardi! est c’est bien là mon problème!], tantôt malveillant[ oh c’est si rare!]), pince-sans-rire, mordant et ironique, souvent employé pour manifester une certaine rébellion face à un monde incompréhensible en raison de la multiplicité des conventions factices [c’est pas tout moi ça, sérieux?], socialement admises, qui le régissent blablabla. Au-delà de cette indifférence affichée à la morale et aux convenances, le « cynique » moderne n’a plus grand-chose à voir avec les philosophes antiques dont il sera question ici.

(note : c’est bien sûr moi qui coupe, surligne ou commente)

Bien sûr mes amis quand ils me traitent de cynique ils pensent plutôt au cynique moderne que l’auteur de cet article balaye d’un certain mépris.  Pour ma part je préfère m’intéresser à l’autre cynique, le pas moderne. Parce que tout de suite comme ça me plaît davantage et c’est mon droit le plus absolu d’interpréter les qualificatifs qui me sont attribués comme ça m’arrange.

Donc oui moi je suis cynique mais comme Diogène de Sinope et sûrement pas comme Beigbeder

Bien sûr les petites malines qui connaissent un peu cette philosophie, celles qui liront touuuuuuuut l’article de wikipédia savent que je ne suis pas comme nos philosophes antiques sur toute la ligne -quoique…-, alors hein, pas la peine de vous ramener avec vos sarcasmes :p et toc!

Bonne semaine à celles qui me liraient…

C’est un beau roman, c’est une belle histoire…

…c’est une romance d’aujourd’hui..

Il lui apprenait à conduire

Elle essayait de retenir

Il se sont trouvés dans une 207…

J’exagère à peine!

Comment Pepina avait tout faux ou presque sur son moniteur.

En vrai c’est pas un vieux garçon, il a même un enfant! Et depuis  quelques séances on est en mode confidences à fond.

Il ne me casse plus les oreilles depuis belle lurette et dans le paysage de ma vie actuelle c’est peut-être même avec lui que je passe mes moments les plus agréables! Je me demande si ça en dit plus sur mes leçons de conduites ou sur ma vie actuelle.

En tout cas, il me faudra plus de 30h à mon avis pour apprendre à conduire, mais je pense que là je suis vraiment en bonne voie! J’étais coincée à un fichu palier.  Une horreur. Calages à gogo,  freinage brutal, démarrage formule 1, coupage de priorités,  gros souci de trajectoire, et parfois tout ça en même temps!

Après 28h de conduite mon plus gros soucis : la confiance en moi. En gros rien de nouveau sous le soleil. Et bien sûr ne pas trop me laisser envahir par mes émotions, traduire par : ne pas paniquer et faire tout de travers ensuite.

Bon allez si vous connaissez le Saint spécialisé pour les permis de conduire ou les gens qui n’ont aucune confiance en leurs capacités, parlez-lui de moi!

 

Le homard…avant que j’oublie!

Ça commence à faire un peu réchauffé cette affaire… Alors je ne vais pas m’étendre.

Vous le savez sans doute, mais quand on achète ce genre de bestioles au marché, elles sont vivantes. Jusqu’à présent j’ai eu à faire à des bigourneaux vivans, pas compliqué ces bestioles, parfois tu vois une antenne mais c’est tout. Les huîtres, elles aussi sont vivantes, mais bon c’est des huîtres… Ensuite, en plus coriace, y a les crabes et araignées. Finalement, des deux les plus compliquées sont les araignées, ces salopes écartent toutes leurs papattes au moment de les mettre dans la casserole, alors faut faire vite.

Enfin il y a le homard.Le homard c’est quand même drôlement vif comme bête et croyez-moi les pinces attachées, c’est pas du luxe.

Quand on a donc un homard vivant, on vous propose deux façon de le cuire, soit en le balançant dans de l’eau bouillante, soit en le coupant en deux ( alors qu’il est encore en vie) et en le mettant au grill.

Nous avions donc notre homard. Grand quand même le homard. Pour tout vous dire il ne rentrait dans aucune de mes casseroles. J’avais opté pour une recette au grill, mais dans laquelle on me conseillait de le mettre un peu dans l’eau bouillante pour l’endormir avant la découpe, en plus il parait que c’est mieux pour que la chair reste de tendre.

MAIS il fallait quand même que je trouve un moyen de le mettre dans la casserole! alors j’ai du, avec mon gros couteau et l’aide de mon adorable mari ( qui heureusement à pu conserver ses deux mains et tout ses doigts) je me suis attaquée à la bête. A plusieurs fois. APrès plusieurs coups, j’ai pu couper la2e pince, et c’est qu’avec le stress je visais de plus en plus mal, je me demande même si je n’ai pas entendu le homard crier.. Ou était-ce moi? Et j’ai ensuite jeté le plus vite possible la bête dans l’eau pour abréger ses souffrances.

 

C’était horrible! Je ne recommencerai plus!

MAIS

 

C’ÉTAIT TRES  BON!!

 

Noël

Je ne voudrais pas trop donner raison à Madame de Keravel véritable Grinch mais noël est une période difficile à passer.

Cette année encore, j’ai inondé la maison de chants de noël, mis un sapin qui sentait bon et qui ô miracle a encore toutes ses épines sur lui, fais une quantité incroyable de gâteaux avec des épices noëlesques, mais faut avouer noël c’est plus drôle côté enfants que côté lutin du père noël.

Quand on est parent/lutin de noël, on se couche à pas d’heure le soir du 24, on se casse la figure en déchargeant la voiture à 23h30 parce que cette conne de municipalité coupe l’éclairage public, on doit trouver des moments pour se parler en secret, répondre aux questions indiscrète des gens en rappelant que c’est le père Noël qui a tout fait. OUI!!!!!!!!! Je mens à mes enfants, je leur raconte des bobards plus grands que la maison sur le père noël, sur les elfes, le traineaux et même sur Jésus c’est vous dire! Parce que dans notre monde de la pensée unique transparente qui veut faire croire que la  Vérité à tout prix est une valeur essentielle ( et atteignable) c’est pas facile facile d’entretenir les mythes et légendes…

Ça c’était pour le côté magie de noël.

Ensuite le côté repas de noël. Là c’est plus compliqué, cette année était en petit comité, nous (2 adultes et des bugalitos) et ma grand-mère ( mais bon l’appétit d’une femme de 85 ans n’est pas franchement gargantuesque). Malgré ce petit nombre, Monsieur a voulu un repas un peu festif et goûter un homard. Le voilà donc parti samedi matin acheter du homard et des huîtres au marché.

en entrée il avait voulu que je fasse une recette d’huitres avec une gelée de verveine ( recette vue chez marie-claire) bon c’était dégueu, j’ai raté ma gelée, faite avec du agar-agar, j’ai mal dosé, c’était dur, bref, sensations gerbantes assurées. Mais mon amour ( il mérite bien que je l’appelle comme ça) voyant ma peine face à ce fiasco il a gobé presque 2 douzaines à lui tout seul. Ce sacrifice a pu équilibrer la remarque de ma grand-mère chérie qui a trouvé cette recette  » snobinarde ».( là je suis partie pleurer dans les toilettes et j’ai appelé ma moman, c’est fou ce que noël me rend sensible, peut-être que je regarde trop de téléfilms  sur m6 replay?)

Etape 2 : Le homard. Mais ce sera pour une prochaine note, histoire de ne pas faire des posts interminables.

Pourquoi les chauves dans les series US sont souvent des chefs?

Et oui, voilà une question vitale.

Comme tu le sais, je suis une fan de séries, et en particulier de sériez policières. Déjà toute petite je dévorais  tous les livres sur le sujet dans la bibliothèque de mon collège. Ensuite, la flemme, et mon addiction au petit écran m’ont menée vers les séries. Depuis internet a fait des ravages… Je ne te dis pas combien de séries je suis, parce que tu vas te demander où il me reste du temps pour m’occuper de mes enfants, de la maison,  de moi, de mon chat…

Ça c’était pour la mise en contexte.

Je regardais donc SUV ( TOU TOUNE) et je me disais tiens c’est drôle le chef est chauve, comme dans Les experts, saison je ne sais combien, le bâtard qui tue Warrick. (tu vois?Il est très très dégarni mais pas la boule à 0 quand même mais ça compte!)

(Là mon esprit divague et je me dis  que le Commandant Merryl est aussi chauve. D’ailleurs le début de ma découverte est peut-être là: dans l’évocation de la Croisière s’amuse dans une conversation. Comme quoi les liens de mon petit cerveau sont parfois surprenants.)

Je continue : Dans le début de la série The Mentalist, le chef est quand même vachement dégarni. Le chef dans Castle, il est chauve aussi.  Skinner dans les X-Files, il est… CHAUVE!

Et je suis sûre que je pourrais encore continuer longtemps. Mais là où ils ne sont pas chauves les chefs, que sont-ils? Rarement juste des hommes blancs et chevelus. En effet cette étude poussée m’a donc permis d’arriver à la conclusion suivante : les chefs, je devrais dire  » les personnages qui incarnent l’autorité « , ce serait plus précis,  sont la plupart du temps des hommes chauves  ou bien des femmes noires. D’ailleurs souvent les uns succèdent aux autres.

Vérifiez vous verrez… Je me demande si c’est lié à une histoire de quota? Est-ce que le chauve a une autorité naturelle? Sa calvitie l’installe dans une certaine sagesse? Et de l’autre côté les femmes ( en particulier noire) ont-elle une forte autorité aussi? ( souvent, une femme noir succède au chef chauve qui s’est fait tuer, est parti pêché pour couler une douce retraite,

Alors là j’entends madame de K faire sa maline et dire que j’ai déjà englobé une si grande partie de la population que forcément ma théorie est juste. En attendant il y a rarement des chefs asiatiques,  même latinos. Parce que là je peux citer : Manuel Devalos dans Medium, mais il est : chauve! En revanche des chefs chauve et/ou noirs y en a plein, et idem pour les femmes noires.

Bien sûr, toute cette réflexion très sérieuse ( que je mène au lieu de faire les gâteaux pour le goûter de tout à l’heure à l’école de mon fils) pourrait être un peu faussée s’il apparaissait que les hommes chauves sont plus nombreux que les hommes chevelus. Ceci dit pourquoi sont-ils plus souvent des chefs que par exemple l’enquêteur vedette que le personnage féminin sexy aime en secret ( et là seule contre exemple : Morgan dans Esprits Criminels)

Toutes ces questions profondes me hantent et mériteraient une étude beaucoup plus systémique je vous l’accorde. Mais hélas pour moi, heureusement pour vous, mes devoirs de femme au foyer m’appellent.

Ne me remerciez pas!